• Le marché de l’emploi en Angleterre :

    En Angleterre, en Janvier 2014, il y a 36.3 millions de personnes qui ont entre 16 et 64 ans selon le gouvernement.

    Sur ces 36.3 millions, celui-ci dénombre 25.7 millions de personnes qui travaillent et 2.1 million de personnes demandeurs d’emploi.

     

    Trois catégories sont utilisées pour classifier les personnes en âge de travailler :

    -les anglais de langue maternelle

    -les résidents parlant couramment anglais

    -les résidents ne parlant que très peu ou pas du tout anglais.

     

                Niveau d’étude :

    Environ 86 et 88% des anglais ou résidents maîtrisant la langue sont diplômés.

    -          53 et 56% ont l’équivalent d’un bac + 1, 2 ou 3

    -          30 et 35% ont un master ou plus.

    Pour les résidents ne maîtrisant pas l’anglais seulement 54% ont un diplôme.

     

                Emplois :

    Les chiffres publiés par le gouvernement stipulent que :

    -          Pour les Anglais « de souche » : 71.9% travaillent contre 7.2% qui sont sans emploi. Pour cette catégorie d’actifs, les activités professionnelles les plus courantes sont le travail de bureau ou les réalisations techniques.

    -          Pour les résidents parlant couramment la langue de Shakespeare : le Royaume-Uni en recense 65.4% d’employés et 9.5% de demandeurs d’emploi. Ces personnes travaillent quand a elles plus dans les emplois élémentaires (ménage, guichetier, etc…) et dans les bureaux.

    -          Pour les personnes ne maîtrisant pas l’anglais, 12.3% sont sans emploi et seulement 48.3% en ont un. Celui-ci est généralement élémentaire ou de service (livraison, plomberie, etc…).

    Tous ces chiffres sont plutôt positifs pour l’Angleterre car en effet, comme on peut le constater sur le graphique ci-dessous, cela est une preuve que le gouvernement a réussi à inverser la tendance après la crise de 2008.

     

     

    Cependant lors de l’étude des chiffres communiqués par le gouvernement ont s’aperçoit qu’il y a une réelle différence entre l’emploi des hommes et des femmes. En effet, pour les anglais de langue maternelle on constate que 75.5% des hommes ont un emploi contre 68.3% des femmes.

    Mais cela ne va pas en s’arrangeant car pour les résidents parlant couramment anglais cet écart est de 14%.

    Cependant,  c’est pour les résidents ne maîtrisant pas la langue que les chiffres sont les plus alarmants. En effet, le pourcentage d’hommes ayant un emploi est deux fois plus élevé que chez les femmes.

    Les anglais auraient ils besoins eux aussi, comme la France et les Etats-Unis, de revoir la position des femmes dans le monde du travail ?


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :